Eldorado ~ Laurent Gaudé

Eldorado

Eldorado

de Laurent Gaudé

Roman

J’ai lu – papier (220 pages)

 

Ma note : 18/20

Résumé de l’éditeur :

« Aucune frontière ne vous laisse passer sereinement. Elles blessent toutes. »

Pour fuir leur misère et rejoindre l’Eldorado, les émigrants risquent leur vie sur des bateaux de fortune… avant d’être impitoyablement repoussés par les gardes-côtes, quand ils ne sont pas victimes de passeurs sans scrupules. Le commandant Piracci fait partie de ceux qui sillonnent les mers à la recherche de clandestins, les sauvant parfois de la noyade. Mais la mort est-elle pire que le rêve brisé? En recueillant une jeune survivante, Salvatore laisse la compassion et l’humanité l’emporter sur ses certitudes…

Mon avis :

Salut, salut! Comment ça va? Petit point de lecture sur Eldorado de Laurent Gaudé : étant cette année en première, j’avais encore français et, c’est grâce à ma prof que j’ai découvert ce merveilleux roman (comme tous ceux que j’ai lu cette année grâce à elle d’ailleurs!).

Donc l’histoire est divisée en 2 parties : on alterne un chapitre sur 2 sur 2 personnages différents (beaucoup de « 2 » dans ma phrase je crois ><). Donc : tantôt, on nous raconte l’histoire de Salvatore Piracci, un commandant de frégate, tantôt celle de Soleiman, un migrant venue du Soudan.

J’ai, pour ma part, été touchée par les deux personnages : chacun à leur manière réussissent à surmonter les obstacles mis en travers de leur route. Le plus : l’histoire n’est pas totalement fictive, elle parle d’un sujet d’actualité. Ce côté « réel » m’a personnellement poussée à me mettre à la place de Soleiman : c’est interressant de connaître le point de vu des migrants. Le fait d’avoir, en même temps, le point de vue d’un garde-côte permet d’avoir une description complète ; en effet, on a pas 1 mais 2 avis sur lesquels réflechir… et c’est toujours bien d’avoir vu les deux côté du miroir avant de se dire ci ou ça 🙂

N’empêche que, le fait est que Laurent Gaudé sait comment écrire pour nous toucher. Le message qu’il fait passer dans ce livre est un message fort qui permet à chaque lecteur de se mettre à la place des deux personnages principaux.

Enfin voilà, toujours en évitant de raconter toute l’histoire (bah oui, c’est dur de rien dire), je peu vous dire que c’est un roman génial, très bien écrit et que je recommande!

Citation :

« L’herbe sera grasse, dit il, et les arbres chargés de fruits. De l’or coulera au fond des ruisseaux, et des carrières de diamants à ciel ouvert réverbèreront les rayons du soleil. Les forets frémiront de gibier et les lacs seront poissonneux. Tout sera doux la bas. Et la vie passera comme une caresse. L’eldorado commandant. Ils l’avaient au fond des yeux. Ils l’ont voulu jusqu’à ce que leur embarcation se retourne. En cela ils ont été plus riches que vous et moi. Nous avons le fond de l’œil sec nous autres et nos vies sont lentes. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s